Le collage en art-thérapie

Le collage est une activité de choix dans une démarche d'art-thérapie. Elle est accessible à quasiment tout le monde car elle demande très peu de compétences techniques, elle est immédiatement accessible, sans effort particulier.

Cette activité stimule la créativité et favorise donc l'expression de soi. Plusieurs processus psychiques sont soutenus par l'assemblage-collage :
- La hiérarchisation des ressentis qui est en jeu lors du travail de choix des supports et matériaux mis en oeuvre. Ainsi chacun est invité à composer/recomposer l'image qu'il veut donner de lui-même.
- Le travail d'unification de soi qui est mis en geste par l'assemblage et le collage proprement-dits, symboliquement "recoller les morceaux" de son moi, en quelque sorte.
Mais la démarche peut être vécue sur un mode ludique, dans l'espace-temps de l'atelier, sans objectif apparent.

Attention cependant aux patients mal à l'aise avec les objets tranchants (ciseaux) ou avec la démarche de mise en morceau d'un élément plus important.
Assemblage-collage Véronique de Lagausie art-thérapeute

LES ÉTAPES DE LA RÉALISATION D'UN ASSEMBLAGE/COLLAGE :
- le choix d'un support : papier épais, carton, sa forme, sa couleur
- le choix des éléments à coller, à assembler :  images, objets, matières
- le travail sur ces éléments à coller : les découper, les peindre, les reproduire en plusieurs exemplaires ...
- la mise en place des divers éléments
- le collage
- le vernissage éventuel.

LE SUPPORT :
Il est judicieux de donner le choix entre plusieurs supports de formes et de couleurs différentes.
Techniquement, il est nécessaire que le support soit adapté aux éléments à coller, il faut utiliser du carton lorsque les éléments ont un poids et un volume qui dépassent ceux du simple papier. La proposition d'un support adéquat augure de la solidité de l'expression à venir. A l'inverse, un support insuffisant, surtout proposé par le thérapeute, va mettre le participant en difficulté.
Des formes variées (rond, carré, rectangle, ...) en 2, voire 3, formats est intéressant.
La dimension doit également être adaptée à la démarche : trop grande, nous risquons d'être perdus et d'avoir du mal à assumer toute cette surface, trop petite et on se sent coincé par rapport à nos désirs d'expression.
Un re-découpage peut être proposé quand un support trop grand n'a pas été investi complètement.
Le support peut être peint ou revêtu  avant son utilisation.

Un support en volume peut être envisagé : boîte, galet, ...

LES ÉLÉMENTS À COLLER :
Ces éléments sont de plusieurs registres :
- petits objets que l'on collera tels quels
- matières à redécouper
- papiers imprimés à découper
Les petits objets peuvent être achetés ( chers !) ou récupérés :
- éléments naturels : graines, noyaux, feuilles et aiguilles séchées, plumes, cailloux, bouts de verre polis par la mer, coquillages, sable, ... les éléments végétaux doivent être bien secs pour une conservation pérenne du résultat sinon le séchage provoque le décollement.
- éléments manufacturés : billes (de verre ou d'argile),  confettis, pinces à linge, ficelles, polystyrène ou copeaux d'emballage, ...
- matières à découper : tissus, dentelles, feuilles séchées, coton, molleton, matières d'emballage, papiers de couleur, feuille d'aluminum, ...
- papiers imprimés : les textes imprimés, mot unique, slogans, textes utilisés comme texture, les images ou photos que l'on va détourer, photos de personnes, de nature, de paysages, bâtiments ou ouvrages d'art, reproduction de peintures, ...

LE TRAVAIL SUR LES ÉLÉMENTS À ASSEMBLER :
Un élément peut devenir le thème central de la production, il s'agit de la choisir, de lui attribuer une place puis de le mettre en valeur avec les autres éléments de la composition.
L'unité générale de l'oeuvre peut également être une succession d'éléments qui se répondent ou qui rythment l'ensemble.
Les éléments choisis peuvent collés tels quels, lorsqu'ils sont de petite taille.
Les éléments plus importants peuvent être pliés, chiffonnés, déchirés, perforés, découpés ...
découpage collage Véronique de Lagausie Art-thérapeuteDes gabarits en calque ou en papier peuvent permettre de maîtriser une découpe.
Les papiers peuvent être colorés à la peinture, au feutres, avec des pastels, ...

L'ASSEMBLAGE COLLAGE
Une fois le premier élément choisi, on procède par mise en place de l'ensemble ou par mises en places/collage successifs.
Plusieurs types de colles peuvent être utilisées sur un même travail. La composition des colles proposées doivent être adaptées aux supports et éléments à coller. Leur mode d'application doit également être bien adaptée à la fois aux matériaux, mais également à l'usager qui doit pouvoir se sentir confortable lors de son investissement. Certaines colles vont être appliquées au pinceau, d'autres depuis leur tube ou en bâton. Il est souvent nécessaire de prévoir des surfaces d'encollage à proximité de l'oeuvre en cours de réalisation.
Le travail peut être très vite réalisé ou faire l'objet d'une succession de couches se dévoilant/se cachant les unes les autres.
Comme dans toute démarche créative, c'est le participant qui va savoir quand il convient de s'arrêter et de déclarer son oeuvre terminée.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Psychothérapie à Toulouse

Psychothérapie par l'art-thérapie, Toulouse

Se sentir seule