L'aquarelle en art-thérapie

Lorsque l'alliance thérapeutique est bien établie, c'est-à-dire que la relation art-thérapeute / participant est bonne et bien installée, l'activité d'aquarelle peut être proposée. Elle convient parfaitement à des adolescents et des adultes.

C'est un médium qui favorise un accès rapide à des "noeuds" inconscients, dans une démarche où le lâcher-prise est vraiment tangible. Il est donc susceptible d'inquiéter certaines personnes dont les enveloppes psychiques sont mal assurées (psychose, bipolarité, autisme, ...).
Un jeu entre le lâcher (de la couleur) et maîtrise par les adhésifs et parties sèche est intéressant, attention cependant à ne pas créer de grandes zones en réserves qui peuvent être vécues comme des "vides" et susciter des angoisses chez les personnes fragiles.

Les couleurs sont transparentes et laissent apparaitre le fond : papier, dessin, etc.

LES MATÉRIELS ET MATÉRIAUX
L'aquarelle se pratique habituellement sur un papier fort et résistant (non pelucheux), un papier spécifique est le plus confortable, mais il est onéreux.
Un support en bois brut poncé (non verni) est utile, il faut prévoir plusieurs supports si l'on souhaite réaliser plusieurs oeuvres dans le temps de l'atelier.
La peinture est vendue sous forme de godets ou en tubes. Chaque participants ayant accès à la peinture, les tubes sont plus pratiques en atelier collectif.
Des palettes avec creux sont indispensables pour réaliser les mélanges aqueux.
Les pinceaux traditionnels sont en poils de martre, mais ils sont très chers, des pinceaux fuselés faisant un peu réservoir sont utilisables.
Un ruban adhésif de type tesa krep est nécessaire pour fixer le papier à un support, il peut également servir à la réalisation de masquages. Les produits de masquage type gomme ne sont pas utilisables en art-thérapie du fait de la nécessité de séchage. Attention, un adhésif spécialisé est nécessaire, sinon soit le papier n'est pas tenu, soit il se déchire lorsqu'on enlève l'adhésif.
Du papier essuie-tout est bien utile pour des épongeages.

LES DISPOSITIFS
L'aquarelle peut s'utiliser comme un lavis sur papier sec, elle suit alors le tracé que le pinceau lui donne. C'est un travail assez maîtrisé, très intéressant pour  des représentations de paysages ou des mises en couleurs de dessins au trait.
 
En art-thérapie, l'aquarelle sur papier humide ou mouillé est plus intéressante. Le papier est alors fixé pour contenir les déformations provoquées par l'humidité, cependant certains art-thérapeute préfèrent le garder libre pour jouer avec les déformations.
La fixation sur tout le pourtour réalise un effet de cadre, les parties cachées par l'adhésif n'étant pas imprégnées de peinture. L'adhésif peut également être appliqué à divers endroits pour réaliser des zones sèches, restant blanches ou investies en second lieu par de la peinture appliquée de manière contrôlée. 
La pratique que je recommande consiste à fixer soigneusement la feuille choisie,  à réaliser éventuellement quelques masquages, à mouiller la feuille avec un large pinceau simplement trempé d'eau.  Ensuite les peintures sont posées, soit directement, soit diluées ou mélangées. Elles vont se diffuser dans la feuille en formant des taches aux contours flous. Les couleurs posées l'une après l'autre se fondent, se mélangent, se repoussent ou s'attirent.
Un peu d'essuie-tout peut permettre certaines corrections en cours de route par "pompage" d'un trop plein.

Après un petit moment de séchage, divers jeux sont possibles :
- ôter les masquages et utiliser l'espace blanc qu'ils dévoilent
- découvrir des formes et les détourer avec un stylo ou un autre médium

Certains art-thérapeute proposent aux participants d'interpréter les formes produites, un peu comme on découvre diverses images dans les taches du Rorschach.

Le résultat final n'est accessible qu'après un séchage plus long d'environ 12 heures, les fixations périphériques peuvent alors être enlevées sans risque de voir le papier se gondoler. Le travail produit peut être validé par la signature de l'auteur ou récusé et jeté.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Psychothérapie par l'art-thérapie, Toulouse

Psychothérapie à Toulouse

Psychologue Toulouse